vendredi 14 juillet 2017

Le Sans Dieu

Arzhur de Kerloguen, un modeste hobereau breton, assiste aux décès de ses sept enfants lors d'une famine à l'hiver 1709. Alors que sa femme perd la raison, il fuit en mer, maudissant sa foi. En 1715, devenu le capitaine Ombre, il vogue à bord du Sans Dieu et fait régner la terreur. Un jour, il fait prisonnier un prêtre jésuite avec qui il discute longuement sur l'existence du divin.
 

Mon avis

Dans le cadre des talents Cultura 2017, je me suis plongée (c'est le cas de le dire) dans la vie d'Ombre, un pirate sanguinaire, au passé de père de famille déchiré.

Honnêtement, je ne m'attendais pas à cette plume. Virginie Caillé-Bastide emploie ici un vocabulaire soutenu, et parfois difficile à suivre. J'ai apprécié que le style colle à l'époque (1715), mais c’est difficile de lire quelques pages par-ci par-là pour se détendre. Une fois qu'on comprend le style de l'autrice, on avance un peu plus confortablement dans le récit. Je me réservais en général de grandes plages horaires de lecture, pour prendre le temps de m’immerger totalement dans l'univers. Ma lecture aura toutefois été assez difficile.

Ombre est un personnage torturé et buté. La Mort a élu domicile dans son ancien domaine, lui enlevant un à un tous ses fils. Sa femme est devenue complètement folle suite à ces tragédies, plus rien ne le retient donc ici. Il décide de devenir pirate à bord du Sans Dieu, car visiblement, ce dernier a oublié de protéger les siens, malgré ses prières (et ses impôts). Durant l'attaque d'un navire, il va faire prisonnier un prêtre, Anselme, avec qui il échangera sur de nombreux sujets lors de parties d'échecs.

Ai-je vraiment tout compris lors de cette lecture ? Je pense que je me suis tellement concentrée sur le style, auquel j'étais peu habituée, que je suis passée à côté de l'histoire. Un peu déçue du coup. De moi, et du roman, car je m'attendais à une histoire de pirates, rocambolesque et sans pitié. Et finalement, je m'acharnais à comprendre le sens de chaque phrase, à remettre des visages sur chaque personnage. De plus, je ne m'attachais à aucun d'entre eux. Je n'arrivais pas à les connaître suffisamment pour me sentir proche de leurs aventures.

Les dernières scènes m'auront plu. La bataille finale fait rage, les éternelles querelles de pirates sont sur le point de faire exploser chaque personnage. Les coups de grâce sont portés. Et les vies reprennent, plus sereinement pour certains. Une belle fin, pour beaucoup. Celle que j'attendais. 


Autrice : Virginie Caillé-Bastide
Éditeur : Héloïse d'Ormesson
Collection : -
Parution : 24 aout 2017
Pages : 336
EAN-13 : 9782350874210

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...