jeudi 1 juin 2017

La quête du roi Arthur, tome 1 : Excalibur, l'épée dans la pierre

En pays de Grimoirie, le tout jeune Arthur rencontre un jour Merlin et commence auprès de lui un apprentissage des plus anticonformistes... Moins qu'à la politique et aux armes, le futur roi s'initie aux secrets de la nature et aux mystères du monde animal dans une cascade de métamorphoses : il est ainsi changé en poisson, en blaireau ; il apprend le langage des faucons et leurs règles de vie ; se trouve confronté à la société guerrière et totalitaire des fourmis, face à l'univers pacifiste et libre des oies sauvages ! Autant d'initiations à la liberté, à l'indépendance et à l'adresse, en attendant de trouver Excalibur, la fameuse épée dans la pierre...


Mon avis

Vous connaissez déjà mon système de bookjar, et mes diverses pioches par mois. Et bien ces derniers temps, j’ai également décidé de classer ma PAL de manière chronologique sur Livraddict, et de sortir chaque mois le livre le plus ancien. Celui qui est dans ma biblio depuis des mois, voire souvent, des années. Pour avril, c’était le premier tome de la Quête du roi Arthur. Acheté sur un coup de tête il y a quelques années.

Comme souvent, je commence ma lecture sans lire le résumé (lu… au moment de l’achat). Et très rapidement, je fais des liens avec Merlin l’enchanteur, de Disney. En poursuivant ma lecture, je trouve les similitudes bien trop nombreuses pour être un hasard. Sans surprise, en relisant la quatrième de couverture, je découvre qu’en effet Disney a adapté ce roman. Comme souvent, Disney a édulcoré le texte d’origine : la Verrue est devenue Moustique, et les aventures avec Robin des bois, belle Marianne et la fée Morgane sont passées sous silence. Je ne crache pas pour autant sur Disney, car Merlin l’enchanteur m’a toujours beaucoup fait rire.

Et on comprend d’où vient cette touche d’humour quand on lit la version de T. H. White. Le loufoque, il maîtrise bien. La Verrue, alias Arthur, est le fils adoptif de messire Auctor. Destiné à devenir le palefrenier de Keu, le fils de messire Auctor, il fait de son mieux pour faire ce qu’on lui demande. Par un malheureux hasard, il va rencontrer Merlin, barbu au chapeau pointu qui possède une connaissance sans limites. Merlin, comme dans toute bonne légende arthurienne, sait bien qui se cache dans la peau de ce jeune garçon et décide de le former. Commence alors un apprentissage étrange, où Arthur va se voir transformé en poisson, fourmi et autres joyeusetés.

Les quêtes sont drôles, et pleines de découvertes. Arthur va beaucoup apprendre en pensant autrement. Nager comme un poisson, les différents statuts des oiseaux, etc. Après, c’est sûr que j’avais le dessin animé en tête durant toute ma lecture. Difficile de s’enlever ces images de la tête.
C’était une lecture détente. Pas encore sûre de me jeter sur la suite (trilogie), mais j’ai apprécié ma lecture.


Auteur : T. H. White
Éditeur : Le livre de poche
Collection : Fantasy
Parution : 14 mai 2008
Pages : 347
EAN-13 : 9782253146551

2 commentaires:

  1. Je n'ai pas vu le dessin animé, mais j'aime bien les légendes arthuriennes et les romans de chevalerie en général. Merci pour cette chronique, je garde le titre de ce livre dans un coin de ma tête pour le découvrir un de ces jours... ;) Belle soirée à toi Margaud, bises.

    Sue-Ricette

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup pour cette découverte :D Rien que de savoir que Disney s'est inspiré précisément de ce livre me donne envie de le lire !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...